Capter l’attention de son auditoire : tout un art

Catégories : Informations sur les conférences

Il n’est pas toujours simple de prendre la parole en public , c’est un exercice périlleux voire déstabilisant pour certains. En effet, lors d’une conférence ou d’une prise de parole devant un auditoire généralement impressionnant, il est souvent difficile de captiver l’attention de ce dernier. Quelques conseils pour y parvenir…

Capter l’attention…

Avant toute chose, il faut savoir pertinemment que pour réussir à capter l’attention de son public, il est primordial de préparer minutieusement son intervention, de connaitre son objectif dans les moindres détails, ce qu’on veut transmettre comme message ou enseigner comme technique. Il est également judicieux de se poser quelques questions en amont de l’intervention, concernant les autres intervenants ainsi que le public, pour ainsi comprendre leurs attentes et leurs besoins. Vous pouvez de cette façon adapter votre message et même anticiper des questions et des objections qui émergeront sans doute à l’issue de votre intervention.

Votre entrée aura un rôle décisif pour capter l’attention. L’introduction doit être l’occasion d’entrer en contact avec votre public, par un sourire, un regard direct et quelques mots rappelant le pourquoi de votre présence, en annonçant l’objectif et le plan de votre intervention. Evitez toutefois de tourner autour du pot et rentrez vite dans le vif du sujet.

…et la maintenir !

Si capter l’attention de son auditoire s’avère compliqué, la maintenir est une autre paire de manches… Nous nous sommes tous ennuyés au moins une fois au bout de 10 minutes passées dans une salle de conférence à écouter un intervenant utilisant des termes trop techniques ou des chiffres un peu trop compliqués. Afin d’épargner à votre auditoire cette fâcheuse situation, il est nécessaire de rythmer votre intervention, d’une manière subtile mais ferme ! Gardez en tête votre message clé tout en le répétant ou/et le reformulant, idéalement trois fois : j’annonce que je vais le dire, je le dis, ensuite je dis que je l’ai déjà dis. Il a aussi été prouvé que les métaphores et les comparaisons imagées peuvent aider à mémoriser efficacement une information transmise. Finalement, il est essentiel de ponctuer votre discours mobilisateur de faits et exemples concrets.

Ainsi, vous éviterez à votre auditoire un ennui malheureusement fréquent, et vous vous assurerez un succès retentissant !

Auteur :Pierre

Laisser un commentaire